((en construction))

Il n'était qu'une fois...

 

texte et mise en scène : CECILE RIST

scénographie : Hélène Laforge

lumières : Carole Van Bellegem

 

avec

Félicie Baille

Gilles Comode

Anne Cosmao

Robert Hatisi

Dounia Sichov

Guillaume Tobo

 

Télécharger
Dossier pdf à la création en 2005
dossier INQF PDF.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB
Télécharger
Courte revue de presse à la création à Avion - 2005/06
3 articles photos INQF.pdf
Document Adobe Acrobat 4.9 MB

Teaser - extrait de la création en juillet 2005 à la Gare au Théâtre

Il n’était qu’une fois…

 

Il n’était qu’une fois un enfant prince qui vivait avec sa sœur au cœur d’un grand château blanc et silencieux. Au détour d’une de ses promenades solitaires, il rencontre Lupa le Sanguinaire, un brigand redouté tenu captif dans les souterrains-prisons. Celui-ci dérobe la balle magique d el’enfant, seul objet auquel il tenait. Dans l’espoir de la récupérer, le « Petit Prince » libère le brigand qui s’enfauit sans rendre la balle. Lupa kidnappe au passage la princesse et l’entraîne dans la forêt maudite. Le Petit Prince, honteux, se lance à sa poursuite…

Il n’était qu’une fois est né du désir de renouer avec la force et l’imaginaire des anciens contes de fées. Puisant dans notre enfance, dans cette capacité à conjuguer le drame et le plaisir absurde et léger du jeu, nous avons créé un monde à partir de presque rien : quelques bouts de bois, quelques ficelles, un drap, deux bûches et trois cordages tendus de part et d’autre de la scène pour suspendre l’ensemble dans une scénographie aérienne et poétique. Soutenue par des bruitages pris en charge par les acteurs, tantôt sur scène, tantôt dans le public, l’histoire entraîne le spectateur dans une suite de péripéties où les intrigues de chaque personnage s’imbriquent les unes dans les autres.

 

Univers cocasse, magique et initiatique, Il n’était qu’ne fois a séduit enfants et adultes lors de sa création à Avion et marqué l’essor de la compagnie.

La Presse

 

« Une féerie teintée d’humour.

Magique et drolatique.

Une pièce drôle, accessible à tous, où l’on ne s’ennuie que si on l’a décidé ! Et visiblement personne ne s’est ennuyé vendredi soir dans la salle Aragon. (…) Il n’était qu’une fois une noble princesse bourrée de principes, son frère bien trop précieux et fragile pour monter sur le trône, un garde emplumé, un brigand aux allures d’animal indomptable, une jolie bergère bohème et magicienne, son père bûcheron alcoolique à l’accent des Balkans, et une vieille femme mystérieuse. Sans oublier les indispensables « chapeautés », sortes de gnomes facétieux qui font et défont le décor en direct. (…). Tous les ingrédients d’un conte de fée sont réunis dans la pièce de Cécile Rist. (…). Il peut ressortir de ce spectacle un air de Sacré Graal des Monty Python, où un garde monté mime le cheval en faisant tagadam ou quelque chose d’une bande dessinée (…) Il n’était qu’une fois… Un spectacle qui fait rire, un peu peur et surtout s’évader. »

La Voix du Nord du  09.2005 / Jérôme Segers